Les pieds et la tête dans les étoiles

Depuis des mois, Barèges évolue dans le cadre du projet communal de rénovation et d’embellissement.

La rue est relookée : les trottoirs ont disparu, la partie piétonne étant juste délimitée par des rangées de pavés. Le revêtement de la zone de circulation a différentes nuances de gris.

Le parking devant la mairie a fait place à une esplanade dégagée et aérée. L’accès à l’église est agrémenté de pierres apparentes. De nombreux points végétalisés présentent des murets du même style.

Le petit parc à l’entrée du village descend doucement en une volée de marches vers le cinéma, rendant l’ensemble plus accueillant.

En haut du village, face aux thermes, le virage a été végétalisé et adouci pour faciliter la circulation.

Sans compter les travaux gigantesques après la crue de 2013, Barèges est complètement métamorphosé.

Depuis quelques jours, les passants remarquent une autre nouveauté, la nuit, dans la rue. Il faut savoir que le village a toujours eu une vocation pour l’astronomie. Hubert Reeves a même donné son nom à l’école.

Barèges fait partie de la Réserve internationale de ciel étoilé du pic du Midi, cinquième réserve mondiale, première en Europe continentale et la plus grande au monde. La commune a changé quasiment tout son éclairage public pour contrer la pollution lumineuse qui non seulement gêne l’observation des étoiles mais déstabilise dangereusement les animaux et les plantes.

En vous promenant la nuit dans la rue principale, vous pouvez à présent vivre un moment magique : à la tombée de la nuit, des constellations apparaissent sur les façades et au sol. «C’est génial ! remarque un jeune touriste, c’est comme si on marchait dans l’espace !»

Cet éclairage fait partie du projet communal et restera à l’année. Ce sera encore plus beau avec la neige, mais son arrivée ne dépend ni des architectes ni des élus.

L'article par ici :

Partager :